Le référencement est un moyen de parvenir à une fin : comment prouver votre valeur aux clients ?

Le référencement est un moyen de parvenir à une fin : comment prouver votre valeur aux clients ?

Le référencement est un moyen de parvenir à une fin : comment prouver votre valeur aux clients ?

« Prouvez-le » est à peu près le nom du jeu à ce stade.

En tant qu’OMR, nous investissons beaucoup d’efforts pour trouver des opportunités pour nos clients, pour exécuter des stratégies et, les meilleurs jours, pour obtenir les résultats que nous nous sommes fixés.

C’est pourquoi nous avons l’impression de nous dégonfler (pour ne pas dire de nous dégonfler) quand, après toutes ces augmentations de classement, de trafic et de conversions que notre travail a produites, nos clients ne sont toujours pas satisfaits.

Où est la déconnexion ?

La valeur du référencement dans le paysage actuel de la recherche

Vous n’avez pas besoin de convaincre les référenceurs que leur travail est précieux. Nous savons parfaitement à quel point notre travail est bénéfique pour les sites web de nos clients.

L’attention que nous portons au crawling et à l’indexation garantit que les robots des moteurs de recherche explorent toutes les pages importantes de nos clients, qu’ils ne perdent pas de temps sur des pages sans importance et que seules les pages importantes et précieuses figurent dans l’index.
Parce que nous comprenons le fonctionnement de Googlebot et d’autres robots, nous savons comment faire en sorte que les moteurs de recherche comprennent nos pages comme elles sont censées être comprises, et comment éliminer tout obstacle à cette compréhension (ex : ajout de données structurées appropri1problèmes de JavaScript, etc.)
Nous passons notre temps à améliorer la vitesse, à assurer un ciblage linguistique approprié, à examiner les problèmes liés à l’UX, à garantir l’accessibilité, et plus encore parce que nous savons le prix élevé que Google impose à l’expérience des chercheurs.
Nous recherchons les mots et les expressions que les clients idéaux de nos clients utilisent pour chercher des solutions à leurs problèmes et nous aidons à créer un contenu qui répond à ces besoins. En retour, Google récompense ses clients par des classements élevés qui permettent de capter les clics. Au fil du temps, cela peut réduire les coûts d’acquisition de clients de nos clients.
Le temps passé à gagner des liens pour nos clients leur permet de gagner l’autorité nécessaire pour gagner la confiance et obtenir de bons résultats dans les résultats de recherche.

Il y a tant d’autres activités de référencement qui ont un impact réel et mesurable pour nos clients, même dans un environnement de recherche qui est plus encombré et qui reçoit moins de clics que jamais auparavant. Malgré ces résultats, nous ne parviendrons pas à atteindre nos objectifs si nous ne parvenons pas à relier les points pour nos clients.

Classements, trafic, conversions… que manque-t-il ?

Que vaut un classement par mot-clé sans clics ?

Que vaut le trafic organique sans les conversions ?

Que valent les conversions sans réservation/signature du lead ?

Les classements, le trafic et les conversions sont tous des mesures SEO essentielles à suivre si vous voulez prouver le succès de vos efforts, mais ils sont tous des moyens pour arriver à une fin.

En fin de compte, ce qui importe vraiment à votre client, c’est son retour sur investissement (ROI). En d’autres termes, s’il ne peut pas faire mentalement le lien entre les résultats de votre référencement et ses revenus, le client risque de ne pas vous garder longtemps.

Du chercheur au client : J’ai fait ce diagramme pour un ancien client afin de lui montrer comment il tire ses revenus du référencement.

Mais comment pouvez-vous faire cela ?

10 conseils pour valoriser la réussite organique

Si vous voulez aider vos clients à se faire une idée plus précise de la valeur réelle de vos efforts, essayez quelques-unes des méthodes suivantes.

1. Savoir ce qui constitue une conversion

Quelle est la principale action que votre client souhaite que les gens entreprennent sur leur site web ? Il s’agit généralement d’un formulaire à remplir, d’un appel téléphonique ou d’un achat sur site (commerce électronique). Il est essentiel de savoir comment votre client utilise son site web pour gagner de l’argent.

2. Demandez à vos clients quels sont leurs emplois les plus intéressants

Sachez quels types d’emplois/achats votre client privilégie afin de pouvoir les privilégier également. Il est fréquent que les clients souhaitent équilibrer leurs emplois de « trésorerie » (généralement de moindre valeur mais de plus grand volume) avec leurs emplois « de grande envergure » (de plus grande valeur mais de moindre volume). Vous pouvez accorder une attention particulière aux performances et aux conversions sur ces pages.

3. Connaître le taux de clôture de votre client

Combien de prospects générés par vos campagnes finissent par devenir des clients ? Cela vous aidera à attribuer des valeurs aux objectifs (conseil n° 6).

4. Connaissez la valeur moyenne de votre client

Cela peut être délicat si votre client offre différents services qui ont tous une valeur différente, mais vous pouvez combiner la valeur moyenne du client avec un taux proche pour trouver une valeur monétaire à attacher aux objectifs (conseil n° 6).

5. Définir des objectifs dans Google Analytics

Une fois que vous savez ce qui constitue une conversion sur le site web de votre client (conseil n°1), vous pouvez fixer un objectif dans Google Analytics. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment faire, consultez la documentation de Google.

6. Attribuez des valeurs d’objectif

Savoir que la filière biologique a conduit à une conversion est formidable, mais connaître la valeur estimée de cette conversion est encore mieux ! Par exemple, si vous savez que votre client ferme 10 % des pistes qui lui parviennent par les formulaires de contact, et que la valeur moyenne de ses clients est de 500 $, vous pourriez attribuer une valeur de 50 $ par réalisation d’objectif.

7. Envisagez d’avoir une vue uniquement organique dans Google Analytics

Par souci de clarté, il pourrait être utile de mettre en place une vue supplémentaire de Google Analytics uniquement pour le trafic organique de votre client. De cette façon, lorsque vous regardez votre rapport d’objectifs, vous savez que vous ne vérifiez que les conversions organiques et la valeur.

8. Calculez combien vous auriez dû payer pour ce trafic dans Google Ads

J’aime utiliser le plugin Keywords Everywhere pour afficher les rapports de performance de la console de recherche Google car il ajoute une colonne de coût par clic (CPC) à côté de votre colonne de clics. Cette capture d’écran provient d’un site web de blog personnel dont je ne fais certes pas grand chose, d’où le peu de mesures, mais vous pouvez voir à quel point il est facile de calculer combien vous auriez dû payer pour les clics que vous avez obtenus de votre client « gratuitement » (organiquement).

9. Utiliser les entonnoirs multicanaux

Le bio a de la valeur au-delà du dernier clic ! Même si ce n’est pas le canal par lequel le client de votre client est passé, le bio peut avoir contribué à cette conversion. Allez sur Google Analytics > Conversions > Entonnoirs multicanaux.

10. Rassemblez toutes vos données

La manière dont vous communiquez toutes ces données est tout aussi importante que les données elles-mêmes. Utilisez des visualisations intelligentes et des explications utiles pour faire comprendre l’impact de votre travail sur les résultats de votre client.

Autant de possibilités que nous avons pour prouver notre valeur, mais cela peut être difficile et prendre du temps. D’autres facteurs peuvent même compliquer encore les choses, comme par exemple

Le client utilise plusieurs méthodes d’acquisition de clients, chacune ayant sa propre plate-forme, ses propres mesures et ses propres rapports
Le client a une faible maturité en matière de référencement
Le client est quelque peu désorganisé et n’a pas une bonne compréhension de choses comme la valeur moyenne du client ou le taux de proximité

Apprenez-en davantage sur les stratégies lors de mon prochain webinaire

Les défis peuvent sembler interminables, mais il existe des moyens de les rendre plus faciles. Le 28 mars prochain, je co-organiserai un webinaire qui portera sur ce sujet précis. Si vous cherchez des moyens d’ajouter de la valeur à votre référencement, mais aussi de le prouver, jetez un coup d’œil :

Gardez ma place !

Et n’oublions pas que nous sommes dans le même bateau ! Si vous avez des conseils pour montrer votre valeur à vos clients SEO, partagez-les dans les commentaires ci-dessous.

À propos de KameronJenkins –

Kameron Jenkins est un spécialiste du marketing numérique qui se spécialise dans le marketing de contenu et le référencement. Lorsqu’elle n’élabore pas de stratégies de contenu, vous pouvez la trouver en train de parler de contenu et de SEO ou d’écrire à ce sujet pour des publications comme Websterdata et Search Engine Journal.

37
32